Approche méthodologique des innovations futures et leurs avantages

Approche

nationaux et internationaux de LBC/FT et apportent un soutien au travail d’autres autorités compétentes. Les systèmes informatiques avant-gardistes d’une CRF sont essentiels à sa capacité à transformer des données en renseignement financier. Une CRF ne peut s'acquitter de ses fonctions (accès rapide aux informations, recherche de bases de données à des fins d'analyse ou demande de renseignements au nom d'entités homologues étrangères et préparation de rapports d'analyse des tendances) sans recourir à des systèmes informatiques avancés et robustes.

Le modèle de maturité du système d'information des cellules de renseignement financier (FISMM), développé par le Groupe Egmont des CRF, est un cadre complet qui permet aux CRF, de différentes tailles et contextes, d’évaluer le niveau de maturité de leurs processus et systèmes informatiques. Le modèle FISMM décrit les étapes à travers 15 domaines (FD01-FD15) par lesquelles les processus progressent à mesure qu'ils sont définis, implémentés et améliorés. Ce cadre facilite également la formulation de stratégies, la gestion des performances, l'amélioration des processus et l'évaluation technologique dans l'environnement d'une CRF.

Cinq types de CRF (en termes de taille et du niveau de complexité) ont été identifiées :

  1. Les petites CRF dans les pays fragiles ;
  2. Les petites CRF dans les pays stables ; 
  3. Les CRF moyennes ; 
  4. Les CRF des données massives (big data) ; 
  5. Les CRF qui soutiennent une communauté d’utilisateurs distribuée ou des institutions financières distribuées.

Les applications goAML Standard Edition et Enterprise Edition et autres produits du progiciel goPortfolio, tels que goINTEL, soutiennent différents domaines du modèle FISMM (FD01-FD13). Pour satisfaire le domaine de la gestion de l'infrastructure technique (FD14) et le domaine de la gestion de la sécurité informatique (FD15), SPMS propose un modèle complet de la mise en œuvre du projet goAML (End-to-end process (E2EP)).

Le modèle E2EP propose un schéma d'architecture d'entreprise pour les CRF et prend en compte les 40 recommandations du GAFI (Groupe d’actions financières), la 4ième et la 5ième Directive relative à la prévention de l’utilisation du système financier aux fins du blanchiment de capitaux ou du financement du terrorisme de l’Union européenne et les Principes du Groupe Egmont. Le modèle E2EP couvre quatre domaines : a) l’architecture affaire LCB/FT ; b) l'architecture des données entre les entités déclarantes, les CRF et d’autres parties prenantes nationales, régionales et internationales ; c) l'architecture de l’application (goAML/goPortfolio); et d) l'architecture de l'infrastructure (technologique) y compris la sécurité informatique.

Innovations futures

La feuille de route stratégique de goAML et du progiciel goPortfolio comprend entre autres la conception et le développement des architectures de goAML, des innovations autour de goAML, des modèles de formation et des documentations associées.

Ses résultats prendront en compte les trois phases du blanchiment de capitaux et s'étendront aux autorités nationales compétentes et aux entités régionales et internationales qui luttent contre la criminalité financière en fonction des nouvelles normes de conformité en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement des activités terroristes.

Les cinq grandes catégories d'architectures goAML, avec leurs indicateurs et exigences de performance respectifs sont les suivantes :

  1. « goAML in the Box » pour les petites CRF dans les états fragiles;
  2. « goAML SE » pour les petites CRF dans les pays stables;
  3. « goAML SE – goINTEL » pour les CRF moyennes;
  4. « goAML EE » pour les CRF des données massives (big data) ;
  5. « goAML D » pour les CRF avec une communauté d’utilisateurs distribuée et / ou des institutions financières distribuées (avec zone franches commerciales / financières).

Les architectures goAML se composent de six domaines : architecture d’entreprise, architecture de données, architecture d’application, architecture d'infrastructure (technologique), architecture de sécurité et architecture de tests.

Le développement d'innovations futures s'efforcera d'impliquer, si pertinent du point de vue technique et scientifique, des applications d'intelligence artificielle (IA), les systèmes d'information géographique (SIG), l’apprentissage automatique, ainsi que de l’analyse des données massives (big data).

Les innovations futures comprendront également la lutte contre les crimes liés aux transactions des monnaies virtuelles (MV) ou des cryptomonnaies (CM). Les produits et services de paiements MV / CM présentent des risques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme, ainsi que d'autres risques liés à criminalité qui doivent être identifiés et atténués, tels que la spéculation sur le (Deep / Dark Web). En fait, le Deep / Dark Web est de plus en plus utilisé pour faciliter l’accès et pour mener des activités illégales, tel que le recrutement par des organisations terroristes, le trafic de drogues, l’utilisation d’armes à feu, la vente de diamants issus de zone de conflits, la vente de substances illégales et interdites, le piratage, la cybercriminalité, le blanchiment des capitaux, le trafic d’êtres humains, etc.

Avantages

Les avantages des produits goAML et goPortfolio sont les suivants :

  • aider les États membres à se conformer aux normes internationales par l’établissement des cellules de renseignement financier (CRF) efficaces ; 
  • fournir une plateforme uniforme et un standard mondial d’aide à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme ;
  • proposer comme un système modulaire pour répondre aux besoins de tout type de CRF ;
  • réduire la courbe d'apprentissage pour les nouveaux utilisateurs avec son interface utilisateur graphique standard ;
  • appui offert par une communauté d'utilisateurs croissante (UC) ;
  • favoriser des partenariats stratégiques avec des institutions internationales et régionales comme le GAFI, le Groupe Egmont, la Commission Européenne, Interpol ou encore Europol.