Fonctionnalités

Cliquez sur chaque fonctionnalité pour en savoir plus :

 

goaml infographicCollecte des donnéesÉvaluation et nettoyage des donnéesRecherches de requêtes et requêtes ad-hocCompte-rendu de statistique sur les informationsAnalyse structuréeOutil de profilageL’analyse à base de règlesSystème de gestion du flux d’informationAttribution de tâches et suivi de leur progrèsGestion de documents avec la capacité de recherche de plein texteSystème de gestion et de dossier de renseignementSaisie/Intégration des donnéesGraphiques et diagrammesRédacteur de rapport de renseignement

Collecte des données

La composante de collecte des données permet aux institutions financières et autres entités soumises à une obligation de déclaration, de transmettre par voie électronique et de façon sécurisée, différents types de déclarations (Déclarations de Transactions en Espèces (DTE), Déclarations de Transactions Inhabituelles, Déclarations d’Opérations Suspectes (DOS), Déclarations de Transferts Electroniques de Fonds (DTEF), Déclaration de Mouvement Transfrontaliers d’Espèces (DMTE)), en utilisant un chiffrement SSL 512 bits. Cela permet aux CRF d’enregistrer des entités déclarantes dans le système et d’offrir à celles-ci la fonctionnalité de pouvoir changer leurs coordonnés ou d’en créer des nouvelles, de soumettre des rapports ou encore de saisir des données.

Les déclarations peuvent être transmises de trois manières:

  1. Hors ligne : par l’échange de données XML en pièces-jointes par courriel, CD, disque dur, clés USB, etc ;
  2. En ligne : par le chargement de messages de données XML ;
  3. En ligne : à travers des formulaires sur le site sécurisé goAML de la CRF.

Les formats de rapport sont définis dans la composante de collecte. Lorsque des déclarations en format papier sont envoyées à la CRF, celles-ci peuvent être entrées manuellement par la CRF. Les données supplémentaires, demandées par la CRF (relevés bancaires, détails d'ouverture de compte, etc.), peuvent également être soumises en ligne ou hors ligne.

goAML web offre une interface web sécurisée de communication entre les CRF et ses entités déclarantes. Son objectif principal est de mettre à disposition une plateforme de communication entre la CRF et les entités déclarantes, en facilitant l'envoi de communications et d'autres informations aux CRF au moyen des fonctions de téléchargement automatique de fichiers XML, au moyen des formulaires de communication en ligne ou par l’envoi de fichiers XML en pièces jointes par courriel sécurisé. En outre, cette plateforme de communication peut être utilisée pour fournir des informations aux entités déclarantes de façon individuelle ou collective. goAML fournit des liens vers d'autres sites connexes, ainsi qu’un lien « Contactez-nous », si nécessaire. Les CRF peuvent également personnaliser l’application en fonction des besoins locaux.

L'interface fournit des formulaires Web qui facilitent la déclaration des transactions multipartites. Il s’agit d’une fonction particulièrement importante pour les entités déclarantes qui ont tendance à déclarer des transactions unilatérales même s'il y a plusieurs parties impliquées dans la transaction. Un exemple de ce type d’entité sont les négociants d’articles de grande valeur.

goAML Web fournit également une fonction pour le rapport d’information supplémentaire (RIS). Lors de la réception des rapports d’opérations suspectes (ROS) ou d’autre types de rapport, une CRF aura souvent besoin de plus d'informations auprès des entités déclarantes, souvent relatives aux historiques des transactions. Les ROS permettent l'automatisation de ce processus. Sur demande, l'entité déclarante peut compiler l'information et la transmettre en format XML par voie électronique à la CRF. Les données sollicitées sont téléchargées dans la base de données goAML et mises immédiatement à disposition des analystes.

Aller au début de la page

Évaluation et nettoyage des données

Les déclarations transmises par les entités déclarantes sont traitées par le personnel de la CRF qui décide de les accepter ou de les rejeter. Cette fonctionnalité vérifie automatiquement si les données électroniques entrantes sont complètes et exactes (conforme au schéma XML). Ce processus se déroule dans une zone de préparation à l’extérieur de l’environnement du système principal (appelée la zone démilitarisée ou DMZ). Lorsque les données entrantes sont complètes et correctes, elles sont transférées dans la base de données principale et lorsque ce n’est pas le cas, les données sont renvoyées à l’entité déclarante afin d’être corrigées.  


Éditeur de règles XML (XML Rules Editor)

 

L’éditeur de règles XML permet aux CRF définir des règles pour accepter ou rejeter des transactions individuelles dans une déclaration après une validation XML. Cet outil offre une flexibilité quant à la vérification des détails des transactions, ainsi que des vérifications rigoureuses par rapport au schéma. « Syntax » est un outil de validation/vérification en se basant sur le schéma. « Symantix », qui est défini par l'utilisateur, vérifie les transactions pour des conditions prédéfinies telles que les caractères non alphabétiques dans les noms, l'âge de la ou des personne(s) impliquée(s) dans la transaction, etc. Cet outil permet de prélever des transactions erronées signalées dans une déclaration pour ensuite les renvoyer à l’entité déclarante pour sa correction ou enquête, tandis que le reste de la déclaration est validée.

Toutes ces opérations sont enregistrées par goAML et acheminées au personnel chargé de la conformité dans la CRF, incluant les informations continuelles et détaillées sur ceux qui font les déclarations (et ceux qui n’en font pas), ce qu’ils déclarent, le standard des déclarations etc. À partir de ces données, une variété de rapports de conformité peuvent être créés, qui se rapportent directement aux pratiques de déclarations et standards des entités déclarantes en général ou bien classés par type d’entreprise, par région géographique ou par individu, etc. Toutes ces données peuvent également être représentées sous forme graphique afin d’enrichir visuellement les déclarations produites.


Unification des sujets (Subject Unification)

 

L’outil Unification des sujets est disponible après la validation de la déclaration pour permettre la promotion et la rétrogradation du sujet de façon non-destructive. Cela signifie que les objets de la base de données peuvent être fusionnés lorsque plusieurs entrées se rapportent au même objet. Inversement, un objet peut être séparé en plusieurs objets lorsqu'il est constaté que l'objet original a été saisi de manière incorrecte en tant qu'identité unique. La fusion d'objets peut être effectuée automatiquement en fonction de règles définies par l'utilisateur. Les données d'origine sont toujours sauvegardées et toutes les activités sont enregistrées.


Objet virtuel (Virtual Object)

 

Lorsqu’il existe un doute sur le fait que deux ou plusieurs entrées se rapportent à la même identité (par ex. des personnes ou des entités), les analystes peuvent créer un Objet virtuel (l’objet de la base de données) basé sur l'hypothèse que deux ou plusieurs identités dans le système sont identiques, mais sans fusionner ces identités.

Aller au début de la page

Recherches de requêtes et requêtes ad-hoc

La fonctionnalité recherches de correspondances et requête ad hoc permet aux utilisateurs d’effectuer des recherches en utilisant un large éventail de critères tels que nom, adresse, pays, numéro de compte, numéro et type de pièce d’identité, etc. Il existe plusieurs options de recherche dont certaines sont propres aux préférences des critères de recherche des détails complets. Toutefois les détails partiels peuvent également être entrés.


Recherche rapide (Quick Finder)

 

Cette fonctionnalité dispose également d’une option de recherche rapide, qui permet aux utilisateurs d’effectuer une recherche dans toute la base de données. Une fois la requête lancée, le système renvoie une liste de toutes les entités, qui correspondent aux critères choisis et met en rapport celles qui présentent un lien entre elles. 


Module de correspondance des données (Data Matching Module)

 

Le module de correspondance des données offre un importateur de données avec la fonctionnalité d’entrer des données sur des personnes, des comptes ainsi que des entités dans n'importe quel format provenant de sources externes et de les corroborer avec la base de données de la CRF. Le processus de mise en correspondance des données peut être exécuté sur une base ad hoc. Lorsqu'il est exécuté en tant que tâche planifiée à des intervalles régulières, le processus de mise en correspondance peut automatiquement créer des propositions de cas analytiques.

Aller au début de la page

Compte-rendu de statistique sur les informations

Cette fonctionnalité offre la possibilité de générer automatiquement des rapports statistiques et d’obtenir des statistiques personnalisées du système afin de préparer des comptes-rendus sur tous types d’opérations et d’activités effectuées au sein de l’application goAML. Le compte-rendu statistique comprend un large éventail de rapports de conformité qui compilent les numéros, les types, les valeurs etc. des diverses déclarations obligatoires, collectées par la CRF et identifiant les entités déclarantes suivant le type, le nom, l’adresse etc. De plus, la CRF peut analyser ses propres activités et en faire un compte-rendu à des fins de gestion interne ou d’utilité générale.

Les rapports produits par cette fonction de goAML peuvent contenir des statistiques générales ou spécifiques sur la performance d’une CRF au niveau global ou dans des domaines d’activités très spécifiques. Ils sont d’une aide considérable pour l’établissement du rapport annuel de la CRF, pour les rapports destinés aux parlements, aux ministres en charge ou chefs de départements, ainsi que pour l’identification des lacunes et des faiblesses en lien avec les performances de la CRF auxquelles il convient de réagir en ajoutant des ressources supplémentaires, en changeant la manière de travailler, etc.

Aller au début de la page

Analyse structurée

Cette composante offre une multitude de fonctionnalités, couvre les contenus de toutes les déclarations transmises à la CRF et toutes les autres données contenues dans la base de données de la CRF. Lorsque leurs rôles et leurs côtes de sécurité le permettent, les analystes peuvent avoir accès à l’ensemble des données à des fins d’analyses approfondies sur le plan tactique et stratégique. goAML dispose d’un large éventail d’outils d’analyse et de différentes approches qui permettent aux analystes d’étudier les données à travers plusieurs perspectives.

De nombreux outils tels que la classification, le filtre et l’orientation des données sont intégrés dans cette composante de goAML, permettant aux analystes de révéler des modèles, des anomalies, les variables clés, les relations etc. en utilisant une seule application. Les tendances et les modèles des opérations financières des personnes et des entités ainsi que des tris par profession et région géographique etc, peuvent être analysées.


Analyse tactique et stratégique (Tactical and Strategic Analysis)

 

Des analyses tactiques sur des cibles spécifiques, utilisant tout le contenu de la base de données, peuvent être effectuées tout autant que des analyses stratégiques plus générales, en utilisant également l’ensemble des données disponibles. La fonction pour l’analyse stratégique présente un large éventail d’options dont celles qui se concentrent sur l’analyse des acteurs principaux, du point de vue des comptes et des opérations financières, ainsi que leur montants, le titulaire du compte principal, la chronologie des événements, le signataire, l’activité du compte, les types d’opérations, la profession et bien plus.


Objet virtuel (Virtual Object)

 

Cette fonctionnalité permet aux analystes de créer un objet virtuel (objet de base de données) basé sur l'hypothèse que deux ou plusieurs identités dans le système sont identiques. Il permet également le regroupement d'identités sous un objet pour créer des structures d’entrecroisements sociaux, telles que associations des familles et associations de bandes. Toutes les informations liées à un objet virtuel seront récupérées lorsqu'une requête est exécutée sur une identité incluse dans l'objet virtuel.

Aller au début de la page

Outil de profilage

L’outil de profilage fournit aux analystes (en particulier aux analystes stratégiques) des moyens hautement flexibles pour exécuter des requêtes et des scénarios sur une partie ou la totalité des bases des données des CRF. Grâce à cet outil, les analystes (individuellement ou collectivement) peuvent créer, enregistrer et partager leurs requêtes sur n’importe quel objet de base de données et conformément à leurs exigences. Cette composante est comparable à un constructeur de filtre ou « filter builder » sur Excel et elle permet de soumettre un nombre presque illimité de requêtes à l'ensemble de données. Les requêtes de profilage peuvent aller de la requête unique, qui peut être sauvegardée pour une utilisation ultérieure, ou bien définies pour être exécutées envers des bases de données de manière planifiée.

goAML profiling

Aller au début de la page

L’analyse à base de règles

La fonctionnalité d’analyse à base de règles de goAML est composée de trois parties :

  1. Le moteur de règles (The Rules Engine) ;
  2. L’éditeur de règles (The Rules Editor) ;
  3. Le gestionnaire des alertes (The Alert Manager).

Le moteur de règles balaie continuellement la base de données de goAML pour trouver les données qui correspondent à certaines circonstances (règles) que la CRF considère comme méritant une attention spécifique. Les règles peuvent consister en pratiquement n’importe quel ensemble de faits ou de circonstances telles que la structure des transactions par type de compte particulier, par type d’occupation, par changement de la fréquence des transactions d’un certain type de compte ou encore par le commencement de dépôt en espèces par un certain type de profession et bien d’autres. Il n’existe pas de limites pour le nombre et type de règles qui peuvent être appliquées.

L’éditeur de règles est une interface d’utilisateur qui permet d’écrire et de soumettre les règles au moteur de règles par toute personne de la CRF habilitée à le faire. Les règles peuvent être formulées en imposant des conditions aux objets de renseignement standards tels que des personnes, entités, comptes etc., de la même manière que peuvent être établis les filtres sur Excel et d’autres programmes analytiques. Il n’est pas nécessaire que l’utilisateur écrive le code informatique, et la CRF peut personnaliser le processus de soumission et d’autorisation en fonction de sa situation et de ses préférences professionnelles.

Le gestionnaire des alertes permet de gérer et de prioriser les alertes déclenchées par le moteur de règles.

Aller au début de la page

Système de gestion du flux d’information

Le système de gestion du flux de travail permet à la direction de la CRF de définir et gérer les étapes séquentielles au sein du processus de la gestion de l’information qui sont établies par le système et se basent sur les procédures opérationnelles standards de la CRF. Cela comprend la réception et le traitement de déclarations et d’autres informations, le processus de l’analyse du début à la fin, la gestion de la diffusion de l’information et tout le processus de rétroaction. Cette fonctionnalité oriente le travail de la CRF en ce qui concerne la réception et la gestion de l’information, ainsi que le développement et la diffusion des informations. Le système de gestion du flux de travail est entièrement personnalisable afin que le processus de flux de travail puis être adapté aux besoins et processus de la CRF. Alors que le système du flux de travail est programmé pour suivre un processus pas à pas, il est suffisamment flexible pour être remplacé lorsque des circonstances indiquent que le processus du flux de travail normal ne peut pas être suivi.

Le système de gestion du flux de travail permet à plusieurs flux de travaux de refléter les procédures opérationnelles standards appliquées à différents aspects des activités d'une CRF. Le système permet d'appliquer des processus de flux de travail séparés et peut être appliqué pour différentes tâches et activités. Par exemple, un flux de travail peut être appliqué à l'analyse initiale des rapports. Toutefois, si un rapport est transformé en une proposition de cas, un processus de flux de travail différent peut commencer. Si le problème devient plus complexe, un autre processus de flux de travail peut alors mener la tâche à sa conclusion. Chaque flux de travail est configurable selon les besoins de la CRF.

Le système de gestion du flux de travail peut illustrer le processus de ce flux en produisant un diagramme décrivant les étapes. Le diagramme est automatiquement modifié en même temps que le processus du flux de travail est lui-même modifié. Le système peut produire une série de rapports qui fournissent des informations statistiques de gestion ou un instantané des tâches en cours passant par les étapes du flux de travail.

Aller au début de la page

Attribution de tâches et suivi de leur progrè

Cette fonctionnalité est un outil de gestion qui permet aux gestionnaires et aux superviseurs d’attribuer des tâches au personnel avec ou sans limite de temps prédéfini, ainsi que de surveiller et de suivre le progrès de cette tâche ou de plusieurs tâches tout au long du cycle du flux de travail. Chaque fois qu’une nouvelle tâche est attribuée, ou une tâche existante est réaffectée ou bien vient à échéance, la personne qui est responsable de cette tâche sera avisée par le système goAML et également par courriel. Le système alerte également les responsables et les superviseurs lorsque des tâches sont arrivées à terme, prennent du retard par rapport au temps prévu, ou bien lorsque des tâches ont été réaffectées, terminées ou si le flux de travail standard a été remplacé pour une raison quelconque. Cette composante fournit également à la direction des informations statistiques précieuses qui mesurent la performance du processus de flux de travail et des diffèrent membres de la CRF qui y travaillent.

Aller au début de la page

Gestion de documents avec la capacité de recherche de plein texte

La composante de gestion de documents permet la saisie de documents par transfert électronique et /ou par la numérisation et la reconnaissance optique. Les documents peuvent être enregistrés et classés selon diverses caractéristiques de documents. Lorsqu’un nouveau document est entré dans le système, il n’est pas seulement enregistré en tant qu’image. Le texte est extrait du document et classé dans la base de données, tout comme les données saisies, alors que tout le contenu du document peut être consulté et recherché.  Le document peut être consulté á tout moment en cliquant sur les liens qui apparaissent dans les différents écrans de recherche ou en recherchant par mots ou expressions clés dans le document. Une recherche de texte générale récupérera tous les documents contenant ce texte ou tout autre texte similaire à la requête.

Aller au début de la page

Système de gestion des fichiers de renseignement

Cette fonctionnalité est la première étape dans le processus d’escalade du cycle de renseignement interne pour la CRF. Ce processus de modélisation de cas automatisé peut économiser beaucoup de temps pour les analystes.  Lorsqu’un analyste a rassemblé toutes les informations initiales (qu’ils provenaient de rapports prescrits ou d’autre sources), les a analysées, et une fois la décision prise de débuter le processus d’enquête, l’analyste peut créer une proposition de cas (case proposal).

Le déplacement des données dans le fichier crée automatiquement des liens dans le fichier avec toutes les autres données liées aux données originelles. Par exemple, si l’analyste déplace un nom dans la proposition de cas, toutes les données de la base de données goAML associées à ce nom, (par ex. l’adresse, les comptes, les transferts connus, les associés etc.) sont automatiquement transférées dans la proposition de cas. Tous les travaux sur cette question sont ensuite traités dans la proposition de cas et toutes les données ajoutées sont automatiquement liées aux données de la proposition de cas ainsi qu’à toutes autres données associées à la base de données.

L’implication pratique de cela est que le système ajoute le plus d’éléments essentiels aux propositions de cas. D’autres analystes de la CRF peuvent accéder à la proposition de cas et y contribuer et le fil de son développement et de son évolution peut être surveillés par les superviseurs ou par la direction. À tout moment, l’analyste peut modifier la proposition de cas afin qu’elle soit adaptée pour l’affaire sous enquête. Les propositions de cas peuvent également être générées automatiquement à partir d’un processus automatisé de mise en correspondance des données.

L’ensemble de la proposition de cas (case file) ou de certaines parties sélectionnées de celle-ci peuvent-être diffusées sous la forme d’un paquet de renseignements aux forces de l’ordre ou à d’autres autorités. La prochaine étape habituelle du processus analytique est l’escalade d’une proposition de cas (case proposal) à un dossier (case file), bien que l’étape de la proposition de cas puisse être omise afin de passer directement à l’analyse d’un dossier.

Aller au début de la page

Saisie/Intégration des données

goAML propose une variété d’options qui permettent à la CRF de demander et de collecter des données à partir de toute source externe. La gamme d’options peut varier de la technologie avancée à l’envoi d’une lettre par poste ou à la remise en main propre. goAML est configuré de manière à ce que l’analyste ou autre personne autorisée de la CRF puisse exécuter une requête en ligne dans les bases de données externes afin de rechercher des informations associées à des personnes, entités ou d’autres parties prenantes présentant un intérêt pour la CRF. Cela peut être pratiquement n’importe quel type de base de données hébergé par tout type d’agence et peut contenir des rapports incluant, par exemple, casier judiciaire ou bien des informations concernant l’immatriculation d’un véhicule ou des bureaux d’enregistrement et bien plus encore. Le système peut être configuré pour regrouper les requêtes afin qu’une fois que les détails de la personne ou entité en question soient rentrés, toutes les bases de données, auxquelles la CRF a accès peuvent être consultées simultanément.

À cause de la diversité et du nombre des bases de données et des agences pouvant être impliquées dans ce genre de service de requête en ligne, cette fonctionnalité doit être construite individuellement pour chaque installation. Cette construction n’est pas incluse dans la structure de coûts habituels de goAML.

Si ce niveau d’automatisation n’est pas possible, les demandes d’informations peuvent être transmises de manière moins automatisée. Un formulaire standard de requête peut être configuré dans goAML et ensuite l’analyste, ou une autre personne autorisée peut le remplir avec des données extraites directement du cas ou du rapport en cours. La demande peut être adressée à partir d’une liste préétablie d’agences ou d’organisations que la CRF consulte régulièrement, ou peut être adressée manuellement pour des cas particuliers.

Plusieurs requêtes peuvent facilement être produites en utilisant le même ensemble de données mais adressées à différentes agences ou organisations. Les requêtes peuvent ensuite être envoyées sous forme de pièces jointes par couriel, par fax, ou bien imprimées et livrées par la poste ou encore en main propre. Quel que soit le mode choisi, goAML dispose de fonctionnalités complètes permettant d’établir et de transmettre la requête. À cet effet, aucun autre système est requis, et par conséquent, cela permet aux analystes d’économiser un temps précieux. 

Aller au début de la page

Graphiques et diagrammes

Cette fonctionnalité offre un outil qui sert à générer des graphiques et des diagrammes, et est entièrement intégré dans goAML.  Lorsqu’il est activé par l’analyste, il fonctionne en continu et trace tous les processus d’analyse entrepris par l’analyste. Cet outil a été spécialement conçu pour permettre aux CRF de cartographier les flux des opérations et de montrer les liens entre les différentes parties des transactions (personnes, entités, comptes, etc.) et les connexions desdites transactions avec d’autres personnes, adresses, numéros de téléphone, etc.

L’analyste peut manuellement passer de l’affichage de l’outil graphique à celui de la table des données ou d’afficher les deux en même temps lorsqu’il utilise deux écrans. La fonction d’analyse en profondeur (drill-down) de l’outil diagramme peut commander le processus de l’analyse tactique en accédant directement aux données dans la base de données et en dessinant des flux, liens et associations de manière automatique.

Sinon, l’analyste peut également se servir de l’outil pour développer le graphique, ce qui permet de présenter les flux et liens étape par étape à partir de comptes, d’adresses, de numéros de téléphone ou de tout autre objet disponible.

Si l’analyste souhaite simplement dessiner lui-même le graphique sans se référer à la base de données, cela est également possible. L’analyste peut utiliser les options de diagramme et icônes de cette composante pour compiler manuellement des graphiques pour des cas individuels.

Les graphiques établis dans goAML sont entièrement compatibles avec i2 Analyst Notebook©. Si la CRF inclut des tableaux dans ses dossiers de renseignement (intelligence package) et l’agence qui les reçoit utilise i2 Analyst Notebook©, les tableaux de la CRF peuvent-être chargés dans i2 Analyst Notebook© utilisé par l’agence récipiendaire et le graphique peut être développé au cours des enquêtes ou des investigations de cette agence.

Aller au début de la page

Rédacteur de rapport de renseignement

Le rédacteur de rapport de renseignement est une fonctionnalité intégrée qui constitue souvent la dernière étape du processus analytique. Il fournit un modèle et un processus pour la préparation du rapport de renseignement final destiné à la diffusion aux agences des utilisatrices des rapports finaux de la CRF. Le rapport peut être personnalisé en fonction des exigences spécifiques de la CRF en termes d’apparence et de contenu. Comme pour la composante de développement de fichier de renseignement, le rapport peut être entièrement rempli avec les données contenues dans le système goAML.  

Le rapport contient plusieurs éléments, dont un résumé, une hypothèse de renseignement (intelligence hypothesis), le corps du rapport et des conclusions. La ou les personnes qui préparent le rapport peuvent (en sélectionnant ou en désélectionnant des cases), inclure ou exclure toutes les informations nécessaires. Les documents, les graphiques et d’autres éléments peuvent également être joints. Le rapport et toutes les données relatives peuvent être diffusés en format XML ou alors le corps du rapport peut être imprimé ou envoyé en tant que pièce jointe à dans un courriel, tandis que les données associées peuvent être converties en classier Excel (workbook) et diffusées dans ce format.

L’outil rédacteur de rapport (Report Writer) permet de générer n’importe quel type de format de rapport dans l'application et de le conserver dans la base de données, y compris la conservation des connectivités à d'autres sources de données.

Aller au début de la page